états de choc (2)

Avant de mourir, il s’agirait donc de multiplier au maximum missions, tâches, projets, conquêtes, histoire de s’offrir une illusion d’éternité. Une vie réussie serait celle où nous nous sommes réalisés chaque jour, comme on réalise un film, avec un scénario entièrement griffonné de sa plume. Une vie dont nous serions le héros coiffé quotidien, splendide de vitesse, rutilant d’agitations permanentes, buvant à traits saccadés l’oubli d’une jeunesse si courte. Une vie tracée à la règle, comme une ligne de fuite en somme, dans le sens inverse des rêveries étranges. A rebours des lascivités collectives, essentielles plus que jamais pour réenchanter le monde.
en haut : Hué, en bas : Chau Doc, Vietnam, août 2012

Mots-clefs : ,

Rétrolien depuis votre site.

Commentaires (10)

  • B4rny

    |

    Je retiens l’objectif de la vie réussie.
    A quel moment sommes nous capables de faire ce constat, d’accepter une certaine fierté en se retournant?
    Et puis, ‘Une vie tracée à la règle’, et ‘réenchanter le monde’.
    En fait je retiens tout de tes mots !

    Reply

  • Dolce

    |

    Des mots justes… simples … ?Qui pourtant deviennent magiques, déformés eux aussi par la trotteuse creuzfeuljacobée.
    « prendre son temps? » Quelle hérésie ! Le dire ? « Quel est cet illuminé » ? Au boulot ? Le summum de l’inadatation à notre société trop chouette qui court dans tous les sens …
    Alors moi je me leve plus tôt, je m’asseois, je regarde pousser mes plantes en écoutant le silence. Et sous le béton des trottoirs, derrière les intempestifs avertisseurs sonores des automobilistes, j’entends la Terre qui bat … Ta Tom ta tom… Ta Tom Ta Tom …. Et ça c’est chouette ! :-)

    Reply

    • Richard

      |

      Tu as trouvé le stéthoscope magique ! L’avenir t’appartient, surtout à ces heures précoces.

      Reply

  • laure

    |

    S’abandonner à la détente sous tous ses états

    Reply

  • Babou

    |

    Je me suis hélas engagé depuis quelques années à rater ma vie.
    Je n’ai hélas, à moins d’une décennie du but maintenant, toujours pas de Rolex. Je n’ai toujours pas réussi à m’endetter sur au moins 30 ans, pour un 30m² à 300-400 K€ (Très important le K€ en tant que nouvelle base comptable !) dans un endroit over the hype. Je vis encore au milieu de nul part. Je n’ai même pas un porsche Cayenne.
    Je n’ai toujours pas le yacht, que j’aurais pu m’offrir avec un livret d’épargne ING au taux absolument faramineux de 4.5 % sur 3 mois (D’ailleurs le premier qui y arrive gagne une queue du Mickey …)
    Bref, je continue à rater ma vie …

    Reply

    • Richard

      |

      Oui mais toi, Babou, tu réussis à trouver le temps de filer jusqu’à Apeldoorn un 24 novembre. On ne peut pas se tromper tout le temps, disait une autre pub… :-)

      Reply

      • Babou

        |

        Get damned … Je suis démasqué !
        Je ne maîtrise pas encore assurément le pouvoir de tout rater … :-) [Je le concède, va savoir pourquoi, avec le sourire aux lèvres]
        Bref … en conclusion, j’adore les ratages de mon programme de ratage de vie !

        Reply

  • Tiffany

    |

    Heureusement, il y en aura beaucoup d’autres des 24 novembres, dans nos vies ratees :)

    Tes photos, ces bonnes gens, m’inspirent! Je m’en vais de ce pas en faire de meme! Vais mettre la viande dans le torchon. Mon humble corps en station hotizontale. Ecouter quels conseils cette nuit saura m’apporter. Ou dormir comme un bebe. Dans les bras de Morphee. Faire de beaux reves roses ou bleus (ou bien, les deux). Tchao!

    Reply

    • Richard

      |

      Tchao? Ma parole, tu causes comme Babou maintenant !

      Reply

  • Therese

    |

    Par où le programme? Ce programme qui n’arrive jamais à destination par manque de domicile fixe… :-)

    Reply

Laisser un commentaire

© 2009-2014 - GEASTER

ИТ новости