à part soi

à part soi

Menu

carnets de janvier 2020

1er janvier 2020 : des Pieds-de-Mouton (Hydnum albidum) dans la mousse d’une pinède épargnée par le gel nocturne, vers La Motte-Chalancon (Drôme). Une dizaine de Vautours fauves dans un défilé rocheux à quelques kilomètres de là. Une Rougequeue noir mâle sur les tuiles du village le soir.

2 janvier : magnifique matinée au rocher du Caire, au-dessus de Rémuzat (Drôme). Une quarantaine de Vautours fauves au total, s’élançant mollement de la falaise pour se diriger vers les collines en face, avant de revenir patrouiller au-dessus de nos têtes. Les rapaces font l’attraction touristique du coin, attirant des armadas de photographes.

11 janvier : premier chant de la saison du Verdier d’Europe. Plusieurs mâles se répondent.

12 janvier : recherche de champignons lignicoles sur une colline au-dessus de Grenoble. Des Primevères et des Hellébores fétides en fleur à 600 mètres d’altitude. Les talus réchauffés par un vaillant soleil accueillent des Gendarmes; un Lézard des murailles pointe même le bout de son museau. Mélodie engourdie des Grillons sylvestres. Je n’en avais jamais entendu en janvier.

14 janvier : abattage des deux Cyprès de Provence de la copropriété. Consternation sous la pluie fine. Ici nichaient Merles noirs et Verdiers d’Europe. Deux jours avant, des Roitelets huppés cherchaient encore leur pitance sur les rameaux fins. La douce sérénade de la Grande Sauterelle verte émergeait de là les nuits d’été.

19 janvier : premier chant de la saison de la Grive musicienne. Dix jours plus tôt que la date habituelle.

Nettoyage du nichoir du jardin. Découverte de deux cadavres de jeunes Mésanges charbonnières dans la mousse du nid : manque de nourriture ? Dérangement par les coups de vent du mois de mai ?

20 janvier : parades amoureuses des Tourterelles turques dans le parc municipal.

23 janvier : chant parfait du Merle noir, après des vocalises brouillonnes entendues dès la mi-décembre.

24 janvier : des moucherons s’agacent sur la vitre. Deux Mésanges bleues se chamaillent. Les Perce-neige hissent leurs bourgeons blancs. Premiers Gendarmes au jardin.

25 janvier : balade dans une hêtraie-sapinière du massif de Belledonne entre 900 et 1100 mètres. Nombreux champignons sur les troncs et les branches à terre, innombrables Schizophyllum commune et deux espèces agaricoïdes en bon état de fraîcheur : Laccaria et Mycena ssp.

Premiers chants de la Grive draine, de la Sittelle torchepot et du Bec-croisé des Sapins.

Observations des deux espèces de Roitelets, huppé et triplebandeau, presque côte à côte. Une troupe d’une douzaine de Mésanges à longue queue, un Grimpereau des bois, deux Mésanges charbonnières, deux Mésanges noires, une Mésange huppée. Cris d’un Pic épeiche invisible. Le vol souple d’un Geai des chênes à la lisière au soleil déclinant.

26 janvier : visionnage du beau film « Marche avec les loups » de Jean-Michel Bertrand. Surprise et jubilation : plusieurs de mes escapades printanières font le décor de l’action.

28 janvier : ruée à la mangeoire ! Jamais vu autant d’oiseaux ensemble de toute la saison, même si on est loin de la foule des hivers 2010-2014. Gros-becs cassenoyaux, Pinsons des arbres, Verdiers d’Europe, Rougegorge, Mésanges bleues et charbonnières, Moineaux domestiques, Merles noirs. Et un magnifique Pinson du Nord mâle en plumage transitionnel.

30 janvier : choeur de Merles noirs sous la pluie douce en fin de journée, relayés par le babil des Mésanges charbonnières, avec la Grive musicienne en fond.

5 comments

Victoria

Merci Richard pour cet intéressant voyage dans ta très belle région, sur fond de passion de poésie et de respectueuse attention.
De belles découvertes !

    Richard

    Merci Victoria !

Hervé Cochini

On sent le réveil de cette nature anormalement précoce à la douceur de ta plume. C’est beau et palpable à la fois! Tu sais parfaitement poser les bonnes émotions pour qui est particulièrement sensible à ces milles fréquences émanant de la terre.

    Richard

    Merci Hervé. En effet, la Nature se réveille déjà… Mais s’était-elle réellement endormie ? Les premiers jours de février confirment hélas la tendance.
    J’en profite pour signaler ton site et ton activité : https://animationchampi.wixsite.com/website – même si j’y reviendrai plus tard, sur un autre média 😉

Tortue Légère

Bien
J’aime les carnets de bord(s ) aux phrases courtes et pleines de débordements en sourdine

Merci !!

Ajouter un commentaire