à part soi

Menu

à part soi

Menu

garder la ligne (de l’horizon)

L’Aigrette garzette amoureuse de son reflet devant une petite troupe de Flamants roses. Juste avant le lever du soleil, la lumière est idéale pour faire ressortir les pastels.

 

On dirait que le Pin chuchote un secret à la petite maison. Les lignes électriques font des guirlandes tristes au paysage et renforcent sa géométrie.

 

Chercher la symétrie parfaite d’abord, puis s’arranger avec le zigzag des talus qui séparent les rizières. Cette construction ressemble à un pigeonnier.

 

Le delta de l’Ebre est émaillé de maisons typiques des pêcheurs et des riziculteurs. On ne sait pas toujours si elles sont encore occupées.

 

Humanité sur un fil, une bande de sable, une ligne entre deux infinis.

0 comments

Pas encore de commentaires.

Ajouter un commentaire