vie nocturne à Yangon

La vie nocturne dans les grandes villes d’Asie, c’est magique. Parmi des marchés grouillants de saveurs et de couleurs, des familles se promènent d’une rue à l’autre, s’attardent sur les trottoirs pour grignoter, refaire le monde ou regarder le foot à la télé, y passent parfois la nuit. J’ai aimé plonger dans cette foule, me mélanger à elle, décelant les moindres signaux de joie, apprenant à décoder les gestes, les rites, les moeurs. Toujours sous le charme cinq mois après, et l’envie de retenter l’expérience ailleurs. J’avais déjà déambulé il y a quelques années la nuit à Hanoi,j’y étais moins préparé. Ici, à Yangon, j’ai plongé à corps perdu dans une ville ample et offerte, sans fausse pudeur, particulièrement émouvante à ces heures indues.
 
vie nocturne

 
vie nocturne

 
vie nocturne

 

vie nocturne

 
vie nocturne

 

vie nocturne

 
vie nocturne

 
vie nocturne

 

vie nocturne

 
vie nocturne

 

Yangon, Birmanie. Juillet-août 2016

night riviera

La Havane, 16 août 2015

Comment offrir à l’année qui vient la lumière du matin, le chant des merles, un paso doble ? Quel ustensile rhétorique pour éplucher peau à peau les vieilles lunes qui encombrent l’espace de l’homme à l’homme ? Je parie sur l’écheveau de la poésie. Parce que nous sommes têtus comme des moucherons, nous nous accrocherons au moindre pli de lumière, fût-il un éclat de stuc. Un pas devant l’autre, ta cheville si fine, mon talon balourd, et des milliers à nous suivre. Après, si le chemin se perd encore, il restera nos chemises : dessous, tout est à débattre. On appellera ça une victoire à l’arrachée.

disculpe las molestias

nah trang

Nha Trang, Vietnam du sud, août 2012

Le blog a connu pas mal de péripéties techniques cette semaine, et je tiens à m’excuser pour les sorties de route répétées. C’était pour la bonne cause. Nous venons tout juste de terminer la refonte du moteur (on a mis une plateforme hybride modulaire) et la carrosserie est en cours de reprise. Pour les options, chut !

Encore quelques jours et A PART SOI entrera enfin dans son ère expansive et responsive. On pourrait vous promettre que ça va dépoter grave, mais nous n’aimons pas les promesses, plutôt les surprises… Hey! on n’allait pas passer le cap des dix ans de blogging sans marquer le coup. Merci pour votre amicale patience.