Archive pour mai, 2010

régime macrobiotique

sauterelle

Sauterelle ponctuée (Leptophyes punctatissima), Antraigues-sur-Volane, Ardèche, mai 2010

Il y a des moments de la vie dont on se passerait bien. Des épisodes où la plus idiote des chansons d’amour semble ne vouloir parler qu’à vous seul. « J’attends devant la pendule, j’ai l’air ridicule« , « Une nuit sans toi, c’est une nuit sans étoiles« , ces choses-là. Une phrase archi-banale, une tranche de vie platement croquée prend une nouvelle vérité à la lumière de ce que vous éprouvez. Un chanteur impossible à nommer vous a enlevé les mots de la bouche et vous assumez cet état de fait en susurrant un bout de mélodie à votre oreiller sitôt la lampe éteinte.  C’est le signe ultime que les sauterelles sont sur le point de se transformer en dangereux monstres sanguinaires, prêts à vous croquer le coeur comme une marguerite.

coeur à piques

bardane
Bardane (Arctium sp.), Laviolle, Ardèche, mai 2010
La Nature a inspiré l’Homme, et les soies crochetées de la bardane ont fait le Velcro. Elle en a fait des voyages celle-là, collée aux basques du promeneur ! La forêt a aussi inspiré la femme : certaine fleur ne peut s’épanouir sans griffer celui qui s’aventure à la cueillir. (et merci, toujours, au si bien nommé François Bon, et à son formidable et régulier soutien pour ma petite lucarne).

le petit roux

colibri

Colibri roux/Rufous Hummingbird (Selasphorus rufus), El Malpais, Nouveau-Mexique, août 2009
Un oiseau ne vous décevra jamais. Par exemple, vous ne l’entendrez jamais vous pépier « je préfère qu’on soit amis » (vous vous souvenez des cruelles cours de récré au collège?). La seule chose qui pourrait arriver, c’est qu’il vous chie sur la tête. Mais, à moins qu’il soit secrètement nano-piloté depuis Pyongyang, il ne l’aura pas fait exprès (et puis le guano fertilise tout ce qu’il touche, ne vous plaignez pas). Tout ça pour dire qu’en ces temps bousculés (la crise financière, la crise économique, la crise sociale, la crise politique, la crise écologique, la crise du logement, la crise européenne, la crise culturelle, la crise de conscience, la crispation, la crise en t’aime, surtout), rien ne vaut un joli p’tit piaf, eh dites, pour tout oublier d’un trait de plume.

© 2009-2014 - GEASTER

ИТ новости