Articles marqués avec ‘prairie’

la nuit jument

vers Sercaita, Roumanie, août 2010


J’ai pris l’été à contresens, ses voitures-balais dans les dents. Mes soirs de juillet zigzaguent au tonnerre de dieu, le naseau tout embrasé d’écume de fièvre. Quelques nuits, des astres sirotés entre deux battants de porte me donnent parfois l’illusion des sidérales chevauchées. Et tout le jour qui suit, la pluie allonge son galop sur mon échine en toit. Souffles perdus de ne rien dépasser, usés de patience. Ces nuages gonflés de peurs sous-marines attendent la blancheur aiguë de tes talons pour tout déverser. Ta croupe à rebrousse-poil, hue cocotte, ronde d’obscure beauté.

« N’as-tu pas un cheval blanc

Là-bas dans ton île?

Une herbe sauvage

Croît-elle pour lui?

Ah! comme ses crins flottants

Flottent dans les bras du vent

Quand il se réveille!

Il dort comme un oiseau blanc

Quelque part dans l’île. »

(Sabine Sicaud, Le Chemin des Chevaux)

l’amour vache

Parc naturel régional de Chartreuse, Isère, le 9 avril 2011
On ne se quitte pas toujours parce qu’on a fini d’aimer. On abandonne à un moment donné, dans la grande rumeur des passages d’oiseaux, parce qu’on s’est aperçu que l’amour n’est plus dans la vie, il n’est plus la vie même. Il est trop grand pour elle et si on essaie de le faire rentrer dedans, il se déforme, s’abîme et fane. Un amour qu’on a vécu aussi vaste, jubilation de miel, de larmes et de premières tiges toujours à poindre, c’est un rêve éveillé, et le rêve ne peut pas remplir la vie, cette petite génisse ingrate qui cabriole et n’en fait qu’à sa tête.

© 2009-2014 - GEASTER

ИТ новости